DSC_3223

Deux amis, deux Julien, deux Stellas, rien que ça! L’année dernière, lorsqu’ils m’ont apporté ces deux mini-vélos, nous n’imaginions pas qu’un tel boulot nous attendait! Tout était rouillé, piqué, terni par cinquante années de stockage… Pièce par pièce, nous avons entrepris la rénovation méticuleuse de chaque élément: polissages, chromages, peintures, stickers, tout y est passé! Le propriétaire du Stella blanc souhaitait une restauration soignée et la plus fidèle possible à l’origine, tandis que son pote souhaitait une réinterprétation style « Bobber » de son mini bike! Nous avons choisi de conserver le maximum des pièces d’origine et c’est donc, à partir de ces éléments, que nous avons travaillé. Rien que pour les roues, une dizaine d’opérations furent nécessaires: décapage de la rouille des jantes, puis dé-chromage, puis peinture en laque vermillon, polissage des moyeux et restauration des roulements ainsi que du Sturmey Archer, puis découpe de rayons inox sur-mesure pour enfin remonter l’ensemble… ouf! Et maintenant, les deux compères ont enfin un véhicule original pour aller chercher leur pain!

DSC_3498

Chritophe possédait un vélo de route cassé mais super équipé, quel dommage… J’avais justement le cadre idéal pour y greffer ses anciens composants: un Motobécane à la bonne taille et aux finitions exceptionnelles: en acier très fin et léger, avec des faux-lugs sur l’avant et dont les minces haubans se rejoignent pour former le serrage de selle intégré… Magnifique!

La peinture, en bon état, a été rafraîchie avec un bon coup de polish et les composants ont tous été polis et restaurés dans les règles de l’art. Avec sa fourche chromée, son cintre recoupé, des éléments Brooks en cuir clair et un simple dérailleur arrière, ce vélo est maintenant un « daily-bike » élégant et confortable! Idéal pour gagner du temps en ville et le perdre ensuite, à la terrasse d’un café, où sa silhouette fera sensation!

DSC_3383

Un vélo de course Rossin se cache sous cette robe vert de gris… Les composants sont partis à la benne et ceux qui sont encore là ont subi les assauts de la polisseuse! Là ça ne se voit plus, mais le vélo était dans un très sale état! Décapé, dérouillé puis peint, le cadre, dans cette finition satinée, met en valeur le superbe travail typographique de Denis Meyers. J’ai proposé cette intervention à Shadow pour qu’il ait un vélo encore plus UNIK… La typo de Denis s’enroule donc autour du cadre et du jeu de direction, en accord de couleur avec la roue arrière. La vieille Brooks a, elle aussi, repris du service au côté d’un poste de pilotage et d’un propulseur garnis d’une touche de cuir… Beau délire, merci Shadow pour ce projet bien sympa!

Photos by stan.

P1130956

Un Peugeot, venu d’Allemagne et avec des vitesses, pour changer. Nous sommes comblés chez UNIK bikes!Le challenge était de restaurer ce vélo, plus beau qu’à l’origine, mais sans rien enlever, ni changer… Il fallait aussi compléter le puzzle que « Vera, from Düsseldorf » nous avait fait parvenir par la poste!

Avec beaucoup d’huile de coude pour tout faire briller, changer ce qui devait l’être et régler le tout aux petits oignons, le voici enfin! A nouveau fin-prêt pour transporter sa cavalière à travers toute l’Europe…

DSC_3119

Aucke nous a apporté ce vélo très abimé pour construire son singlespeed de tous les jours, mais peu importe, ce Motobécane a beaucoup plus de valeur sentimentale que la moyenne! Comme il appartenait à son père, Aucke ne voulait surtout pas perdre certains détails de l’ancienne déco et nous l’avons donc soigneusement protégé. Après abrasion des éléments métalliques superflus, le cadre a subi un brossage maniaque, tandis que les pièces récupérables ont été polies. Dans le cas de ce vélo, les pertes furent lourdes du côté des composants: rincés et rouillés, le pédalier à clavettes et le jeu de direction n’ont pas survécus… Nous les avons remplacés par des éléments plus modernes restaurés et polis. Tous siglées Motobécane, s’il vous plaît! Aucke a participé à la création de son vélo en donnant pas mal de coups de lime lors de plusieurs sessions de workshop. Désormais, ce vélo est à lui pour de longues années et j’espère qu’il pourra le transmettre à son tour!

P1130141

A grands coups de lime et de tout ce qui gratte, Jacques s’est chargé du « gros-oeuvre » et UNIK bikes, de fignoler, peindre et assembler cette conversion… Le workshop a duré un certain temps pour transformer ce vieux Concorde en missile sol-sol, mais Jacques voulait un résultat au top avec le maximum de récup!

Un tas de belles pièces à polir dont une potence Mavic, et une tige de selle Selcof plutôt rares! Le triangle arrière du cadre est couvert d’un noir satiné tandis que l’avant est simplement brossé et vernis. Pour bien s’y intégrer, la jante arrière est rayonnée en noir sur un moyeu Condor et l’avant est d’origine, mais sérieusement nettoyé! Le look inimitable du cintre Nitto « Moustache » et les touches de cuir Brooks renforcent encore le standing de ce vélo exceptionnel…

P1120893

Un deuxième projet pour notre ami Philippe! Cette fois, c’est un fixie, mais c’est surtout la preuve qu’on n’est pas obligé de se ruiner pour avoir un beau vélo…

Il faut juste un peu de patience et d’énergie pour raviver et embellir chacun des éléments que l’on aura choisi de conserver. Sur ce UNIK bike, le pédalier, la potence, la tige de selle et quelques bricoles ont été polies, tandis que les pièces neuves ont été choisies en blanc pour contraster avec le bleu profond du cadre… Une conversion en fixe, chic et pas cher!

DSC_2788

Quand ils m’ont apporté le vélo de leur papa, Gwen et son frère savaient déjà ce qu’ils voulaient: un vélo au phrasé UNIK!

Gwen a choisi cette teinte de vert pour le cadre et souhaitait que l’artiste Denis Meyers y calligraphie une phrase d’Henri Michaux, l’auteur préféré de son papa. Une fois le cadre peint, notre ami Denis s’est appliqué à dessiner la phrase sur le pourtour du cadre et de la douille de direction dans ses propres typographies. La fourche, quant à elle, est maculée de noir comme si le pot d’encre s’était renversé!

Après un entretien complet et la pose de quelques accessoires de confort, ce vélo est retourné chez son propriétaire, impatient et heureux de voir le résultat! Cette première collaboration avec un artiste ne sera pas la dernière, encore un grand merci à Denis Meyers pour son travail exceptionnel!

DSC_2724

C’est pas tous les jours qu’on assemble un GOrilla « Rocket Roll »… Surtout un Custom! Quand ça arrive, on savoure l’instant, on apprécie la construction italienne en tubes Columbus Neuron, brasés par le maître Giovanni Pelizzoli en personne! Hormis les lugs et les pattes polies et chromées, le cadre est peint dans un bleu profond, un savoir-faire de la maison Guerciotti!

Le propriétaire de ce bijou m’a laissé carte blanche pour le montage: j’ai logiquement choisi un assemblage qui met en valeur le cadre et qui brille par ses différents traitements des surfaces: pour les jantes, la H+Son EERO arrière est polie, la Velocity AEROHEAD avant est brossée, le frein en alu usiné est brut tandis que pédalier et tige de selle Campagnolo « flutée » sont polis. Pour travailler les contrastes, la selle rétro Cinelli Unicanitor en cuir naturel est patinée et rodée à souhait!… Le poste de pilotage est moderne et chic à base de Deda, Paul Component et BLB, le tout, pivotant dans un jeu de direction Campagnolo Record vintage… Mais le plus UNIK sur ce fixie, c’est le décapage du triangle arrière et de la fourche, avec un gros travail de polissage du chrome qui, malheureusement, était sablé sous la peinture! Ce vélo d’exception n’est pas qu’un bel objet, c’est aussi un superbe moyen de se déplacer vite et avec style!

P1120776

Un vélo avec toutes ses vitesses, ça faisait longtemps! L’idée, pour ce vélo était de le restaurer à moindre frais et le plus soigneusement possible. Ici, pas d’accessoires flashy, juste du cuir et de l’alu qui brille… Un pédalier Shimano 105 poli remplace avantageusement celui d’origine, pour le reste, tout a été reconditionné, nettoyé, réglé, poli… Ce UNIKbike partira bientôt pour l’île de Malte après une vie à sillonner la Wallonie! J’espère que le vélo et son propriétaire s’acclimateront bien là-bas!

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 30 autres abonnés